ActuCiné : « L’Ecume des Jours », « L’Irrésistible Ascension de Moïse Katumbi » et « Iron Man 3 »

Cette semaine, l’attention est toute accaparée par l’adaptation du livre phare de Boris Vian alors qu’au tableau des sorties se profile également le documentaire du réalisateur belge Thierry Michel et le blockbuster de Shane Black.

L’Ecume des Jours – Michel Gondry

L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.

Ecume

Qualifié de surréalisme absurde, le style de Boris Vian n’est pas réductible à deux mots. Poésie de cirrhus vaporeux et récit de pop-rêve halluciné, l’Ecume des Jours s’est imposé comme l’ouvrage qui bouscule les conventions et caresse l’échine en troublant. Le frisson de l’incompréhension. Relatant l’étrange histoire de Colin qui pour sauver sa femme Chloé -atteinte d’un grave nénuphar dans le poumon- s’engage dans toutes sortes de périples où le plaisir des images déformées par un jeu de miroirs labyrinthique et de métaphores sphinxiennes se lie intimement à une empathie cotonneuse et un intérêt piqué par l’absurde. Adapté par Michel Gondry (“Eternal Sunshine of the Spotless Mind”, “Science of Sleep”) et servi par un casting surprenant (Audrey Tautou, Romain Duris, Gad Elmaleh, Omar Sy,…), le film s’annonce comme un pari risqué tant les empreintes de l’auteur original et du réalisateur sont fortes et risquent d’entrer en conflit. Espérons que l’équilibre soit atteint et que du compromis naisse une relecture fidèle mais originale d’une des plus belles oeuvres du vingtième siècle.

***

L’Irrésistible Ascension de Moïse Katumbi – Thierry Michel

Richissime homme d’affaires de la province africaine la plus riche en minerais précieux, Moïse Katumbi est non seulement le gouverneur de cette région mais aussi le président du célèbre club de football « le Tout puissant Mazembe ». Médias, sport, look, politique et affaires, tel est le cocktail proposé par ce nouveau Messie africain au nom prédestiné Moïse. Il est le symbole de ce nouveau leadership à la conquête du pouvoir par les urnes et les élections, de cette démocratie basée sur le business et le populisme. Frère ennemi et rival du Président de la République Joseph Kabila, Moïse sera-t-il un jour le Président élu ?

Moise

Après “Katanga Business”, Thierry Michel retourne en République Démocratique du Congo pour tourner son nouveau documentaire avec en personnage central Moïse Katumbi, homme d’affaire richissime qui fait tourner son empire autour des médias, de son look, de foot et de politique ; le tout arrosé de minerais précieux, tout une recette. Personnage charismatique, Katumbi se construit une renommée grâce à son engagement populiste, ses luttes pour les mineurs “illégaux” ou contre la corruption. Mais derrière ces beaux airs qui apparaissent dans le première partie du documentaire se dessine une réalité plus acerbe et malicieuse. En course pour le pouvoir, il fait partie de cette nouvelle génération de dirigeants Congolais qui persuadent les urnes à grands coups de démocratie, celle synonyme de business et d’apparence. Pleine de contrastes, la nouvelle réalisation de Thierry Michel offre un aperçu en clair/obscur grâce un suivi ultra-privilégié de l’homme politique qui met en exergue la faille entre ses mots et ses actions sans la pointer du doigt. A voir.

***

Iron Man 3 – Shane Black

Tony Stark, l’industriel flamboyant qui est aussi Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi qui va attaquer sur tous les fronts. Lorsque son univers personnel est détruit, Stark se lance dans une quête acharnée pour retrouver les coupables. Plus que jamais, son courage va être mis à l’épreuve, à chaque instant. Dos au mur, il ne peut plus compter que sur ses inventions, son ingéniosité, et son instinct pour protéger ses proches. Alors qu’il se jette dans la bataille, Stark va enfin découvrir la réponse à la question qui le hante secrètement depuis si longtemps : est-ce l’homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l’homme ?

Après avoir été voir le documentaire de Thierry Michel parce qu’il est bon de faire vivre le cinéma de terrain et d’en profiter pour s’instruire quelque peu, vous vous dites qu’un peu de détente serait agréable ? Troisième opus de la licence et fait assez rare que pour être évoqué : le nouveau Shane Black (« Kiss Kiss Bang Bang » continue sur la lancée de ses prédécesseurs avec un film au rythme effréné et à l’action démesurée sans sombrer dans les affres de la surproduction.

Cliquez ici pour voir nos suggestions de la semaine