ActuCiné : « Le monde nous appartient », « Touristes » et « Goodbye Morocco »

Comme chaque mercredi, Universciné.be vous informe des sorties de la semaine. Aujourd’hui, focus sur « Le monde nous appartient » du belge Stephan Streker, « Touristes » (Sightseers) de Ben Wheatley, troisième film du réalisateur britannique de « Kill List » et « Goodbye Morocco » de Nadir Moknèche.

« Le monde nous appartient » de Stephan Streker

Une nuit, sur un pont… un coup de couteau. Il y a Pouga. Et il y a Julien. Le film montre le destin parallèle de ces deux jeunes hommes qui se ressemblent sans se connaître. Ils partagent les mêmes valeurs et un même désir d’absolu. Ils pourraient être amis. Et pourtant…

Huit ans après « Michael Blanco », Stephan Streker, ancien critique de cinéma, signe son deuxième long-métrage. Après Hollywood, le film se passe au creux des nuits bruxelloises, sous les mélodies troublantes d’Ozark Henry, et ne manque pas de nous faire voyager tout en restant dans le plat pays. Le film, qui relève plus d’une expérience sensorielle que du cinéma classique, ose s’aventurer dans l’émotion visuelle en cherchant toujours à appuyer son propos par des images toutes plus soignées et délicates les unes que les autres.

Du côté des acteurs, nous retrouvons le jeune Vincent Rottiers qui interprète Pouga, la petite frappe qui hante les couloirs du Forem et que nous avions déjà rencontré dans « L’hiver dernier » de John Shank ou plus récemment dans « Renoir » de Gilles Bourdos. Julien, footballeur dans un club bruxellois, est lui interprété par Ymanol Perset, jeune espoir du cinéma français croisé dans « La désintégration » et au casting du prochain film de Fabrice du Welz, « Colt 45 ». Pour le reste du casting, Stephan Streker s’entoure à merveille avec entre autre Olivier Gourmet, Reda Kateb ou encore Dinara Droukarova, qui viennent compléter ce choc belge atmosphérique et troublant, véritable bijou digne d’un amoureux de cinéma tel que Stephan Streker.

***

« Touristes » de Ben Wheatley

Tina a toujours mené une vie paisible et bien rangée, protégée par une mère possessive et très envahissante. Pour leurs premières vacances en amoureux, Chris décide de lui faire découvrir l’Angleterre à bord de sa caravane. Un vrai dépaysement pour Tina. Mais très vite, ces « vacances de rêve » dégénèrent: touristes négligents, ados bruyants et campings réservés vont rapidement mettre en pièces le rêve de Chris et de tous ceux qui se trouveront sur son chemin…

En janvier, Ben Wheatley vous avait peut-être choqué avec « Kill List », un thriller fantastique dont on ne ressort pas indemne, mais il vous fera cette fois certainement rire avec ses « Touristes », en salles ce mercredi 20 février. Le réalisateur britannique signe en effet une comédie noire, hilarante et méchante, aux allures de road movie parfois (très) gore. Le film est porté par un couple d’acteur (Alice Lowe et Steve Oram) fortement impliqué puisqu’ils avaient déjà interprété ces personnages sur scène et ont également signé le scénario. Ben Wheatley n’a d’ailleurs pas tenu à le lire avant d’accepter de tourner « Touristes » car il connaissait déjà bien le travail du duo. Présenté en séance spéciale au Festival de Cannes, dans la sélection de la Quinzaine des réalisateurs, le film possède une poésie picturale qui tranche avec la montée en folie de ses personnages.Ce petit bijou de comédie à l’anglaise confirme en tout cas le talent du réalisateur Ben Wheatley, dont le précédent film « Kill List » est toujours disponible sur Universciné !

***

Ne ratez pas non plus…

« Goodbye Morocco« , le quatrième long-métrage de Nadir Moknèche, avec Lubna Azabal, Rasha Bukvic, Fouazi Bensaïdi et Anne Coesens. L’histoire d’une liaison entre Dounia et son amant, un architecte serbe, qui vivent tous les deux à Tanger, scandaleuse aux yeux de la famille marocaine. Le couple dirige un chantier immobilier où le terrassement met à jour des tombes chrétiennes du IVème siècle, ornées de fresques. Dounia se lance alors dans un trafic lucratif, l’occasion unique de changer le cours de leur vie, de quitter le Maroc avec son fils et son amant. Mais un des ouvriers du chantier disparait…

Présenté lors du Doha Tribeca Film Festival au Qatar, le film a reçu la mention spéciale dans la catégorie meilleur film. S’il sort aujourd’hui dans les salles, vous pouvez également le voir à Mons dans le cadre du Festival International du Film d’Amour où il est présenté dans la catégorie « Lumières d’Ailleurs ». Le film est notamment projeté demain, jeudi 21 février à 20h30 au Plaza Art, en présence du réalisateur (sous réserve). La projection sera suivie d’une soirée sur le thème des « Mille et une nuits ».

Retrouvez l’article et les films suggérés par UniversCiné en cliquant ici.