ActuCiné : « Mariage à Mendoza » d’Edouard Deluc

C’est ce mercredi 30 janvier que sort « Mariage à Mendoza », le premier long-métrage d’Edouard Deluc adapté de son propre court-métrage, « ¿ Dónde está Kim Basinger ? ».

Deux frères débarquent en Argentine pour aller célébrer le mariage de leur cousin, à Mendoza, dans l’ouest du pays. La grande aventure, la vraie, voilà longtemps qu’ils en rêvaient… Mais à l’arrivée à Buenos-Aires, Antoine ne va pas bien du tout, comme un type que sa femme vient de plaquer. Marcus est sûr qu’aller au mariage du cousin remettra son petit frère d’aplomb. Il va lui sortir le grand jeu. Des nuits caliente de la capitale aux splendeurs de la vallée de la lune, ils croiseront sur leur chemin un réceptionniste illuminé, une beauté divine, des pierres qui portent bonheur… Sur la route du mariage, au gré d’étapes de plus en plus mouvementées, les deux frères se retrouvent. A un détail près : quand Antoine se requinque, c’est Marcus qui trinque.

« Mariage a Mendoza » est le premier long-métrage d’Edouard Deluc, dont le scénario est le même que son court métrage « ¿ Dónde está Kim Basinger ? » de 2009 qui a rafflé 5 prix à la Nuit des Lutins et était nommé pour l’édition 2011 du My French Film Festival. La naissance du projet s’est articulée autour de trois axes pour le réalisateur : la découverte émerveillée de l’Argentine, une folle nuit passée à Pékin avec son frère et le désir de retrouver Philippe Rebbot, qui était déjà présent dans le court-métrage.De Buenos Aires jusqu’à la Cordillère des Andes et dans les vignobles argentins de la vallée de Cafayate, ce voyage fraternel est un mélange de rires et de larmes, ingrédients essentiels de tout bon road-(feel-good-)movie qui se respecte. Côté casting, Edouard Deluc retrouve Philippe Rebbot, héros du court-métrage et choisi assez rapidement Nicolas Duvauchelle pour incarner son frère : « Je l’ai toujours trouvé juste, dense, avec ce soupçon de présence brute qui avait tout pour me plaire. Et le duo marchait : un contraste physique fort, le petit et le grand – on peut imaginer qu’ils n’ont pas le même père. » explique le réalisateur. Un invité de marque en la personne de Benjamin Biolay, également amoureux de l’Argentine, rejoint le casting.

« Mariage à Mendoza », qui a rafflé l’Orchidée d’or du Meilleur film du Festival de la Réunion et pas moins de 9 nominations partagées entre la Belgique (FIFF) et la France (Angoulême, Festival International du Film Grolandais, Arras…) sort donc dans les salles ce mercredi 30 janvier, tout comme…

 

« Flight », de Robert Zemeckis, avec Denzel Washington dans la peau d’un pilote d’avion qui devient un héros national en parvenant à attérir alors que l’appareil est en proie aux flammes.

 

« Zero Dark Thirty », le dernier film de Kathryn Bigelow nominé aux Oscars retraçant l’opération de débusquage de Ben Laden, conduisant à son élimination le 2 mai 2011.

 

« Seven psychopaths » de Martin McDonagh, réalisateur d' »In Bruges » qui retrouve Colin Farrel et signe encore une fois une comédie déjantée servie par un casting à la hauteur du scénario : Sam Rockwell, Woody Harrelson, Christopher Walken et Tom Waits…