ActuCiné : « Renoir » de Gilles Bourdos

C’est aujourd’hui que sort en salles le nouveau et tant attendu film de Gilles Bourdos, « Renoir ».
Le film, qui se aborde certes sur les dernières années de la vie du peintre, tourne pourtant essentiellement autour d’Andrée Heurschling, muse tant d’Auguste que de Jean.

1915. Sur la Côte d’Azur. Au crépuscule de sa vie, Auguste Renoir est éprouvé par la perte de son épouse, les douleurs du grand âge, et les mauvaises nouvelles venues du front : son fils Jean est blessé… Mais une jeune fille, Andrée, apparue dans sa vie comme un miracle, va insuffler au vieil homme une énergie qu’il n’attendait plus. Éclatante de vitalité, rayonnante de beauté, Andrée sera le dernier modèle du peintre, sa source de jouvence.

Lorsque Jean, revenu blessé de la guerre, vient passer sa convalescence dans la maison familiale, il découvre à son tour, fasciné, celle qui est devenue l’astre roux de la galaxie Renoir. Et dans cet éden Méditerranéen, Jean, malgré l’opposition ronchonne du vieux peintre, va aimer celle qui, animée par une volonté désordonnée, insaisissable, fera de lui, jeune officier velléitaire et bancal, un apprenti cinéaste…

L’idée du film est née d’Andrée mais aussi du paradoxe entre la vie d’Auguste Renoir pendant ses dernières années et sa peinture : alors qu’il souffre du décès de sa femme, d’une polyarthrite qui le ronge et de ses deux fils blessés au front, le peintre ne sombre pas et son art, principalement constitué de femmes qui semblent flotter dans une nature paradisiaque, s’envole. Le film montre également les relations tendues entre le père et le fils Renoir : le peintre et le réalisateur, qui se cristallisent précisément autour d’Andrée : la muse du père et fantasme du fils.

Un film hors du temps avec un Michel Bouquet exceptionnel dans le rôle-titre, qui ravira les cinéphiles et les amateurs d’art.