Interview de Nadine Labaki pour « Et maintenant on va où? »

Le meilleur du cinéma indépendant est sur UniversCiné !

Dans le film de Nadine Labaki, entre allégorie politique et fantaisie musicale, les femmes d’un petit village libanais usent de tous les stratagèmes pour préserver la paix entre les chrétiens et les musulmans du village. Nous avons rencontré la réalisatrice et actrice libanaise lors de sa venue au FIFF, où son film était présenté en compétition officielle.

Quelle a été l’impulsion de départ pour ce film ?

Il y a toujours, au Liban, quelque chose qui mène les gens à prendre les armes et à s’entretuer. Encore une fois des événements politique ont conduit les gens à descendre dans la rue en l’espace de quelques heures. Face à l’absurdité de cette situation, j’ai eu envie de parler de cela du point de vue d’une mère, car j’étais enceinte à ce moment-là. J’ai donc vu les choses d’une autre manière. La genèse du film, c’est donc cette envie d’écrire en réaction à une situation absurde.

Est-ce justement cette absurdité qui vous a conduit à aborder ce sujet sous l’angle de la comédie ?

Oui, tout à fait. Je pense que l’autodérision est le meilleur moyen de parler de ces choses-là et de faire passer un message.

Comment avez-vous dosé tous les éléments qui composent le film, que ce soit la comédie, le drame ou le côté musical ?

Je pense que cet équilibre s’atteint de manière inconsciente. C’est en tout cas comme ça que je fonctionne, à l’instinct. On a écrit de manière instinctive. On a ensuite évidemment demandé des avis autour de nous, ce qui nous a peut-être permis de doser les choses.

La suite de l’interview sur UniversCiné !