« El Bola » de Achero Mañas

Dans une société où les adultes agissent en irresponsables et en tout-puissants, les enfants sont toujours les victimes les plus démunies. Un film poignant.

Réalisé en 2000, El Bola raconte le quotidien de Pablo, un jeune adolescent qui vit dans un quartier de la périphérie de Madrid. Après l’école, ce garçon de 12 ans doit parfois travailler au magasin de son père mais quand il le peut, il va rejoindre des compagnons de classe pour jouer sur les rails du chemin de fer voisin.

Au cours de sa vie, Achero Mañas, le réalisateur et scénariste du film, s’est intéressé de près au milieu urbain et à ses habitants souvent issus de la classe ouvrière. Suite aux nombreuses rencontres qu’il a pu faire avec des enfants et des adolescents maltraités et livrés à eux-mêmes, il décide de faire un film qui raconterait l’histoire d’un des ces enfants depuis son point de vue. Autrement dit, voici une histoire qui n’est pas basée sur un fait réel mais des milliers.

Effectivement, ce drame urbain dénonce un sujet encore trop souvent tabou dans notre société. En s’intéressant de près aux conséquences de la brutalité parentale et des troubles qu’elle cause chez un garçon d’à peine 12 ans, El Bola invite le spectateur à être témoin de la fragilité des enfants et de leur impuissance face à des adultes abusifs.

Le réalisateur nous emmène dans le monde et le silence de Pablo. Un monde où, entre ce silence et la communication, la blessure est peut-être présente et cachée… mais grâce à l’amitié, l’espoir n’est peut-être pas complètement perdu. Dans cette fiction où le véritable drame est enfouit sous les apparences, les non-dits et la tension qui en découle amplifient en secret la douleur de l’enfant.

En mettant en scène deux familles aux valeurs diamétralement opposées, Mañas examine ainsi la manière dont les parents décident d’éduquer leurs enfants et les conséquences qui en découlent.

Finalement, à l’instar des films Ne dis rien (Iciar Bollain) et Les lundis au soleil (Fernando Léon de Aranoa), ce long-métrage  bénéficie d’un scénario extrêmement bien construit et d’une réalisation simple et efficace. En effet, El Bola est un drame social qui est à ranger parmi les grandes œuvres que le cinéma espagnol a pu offrir ces dernières années.

Ivan Verdoodt pour UniversCiné

Retrouvez ce film sur le site d’UniversCiné Belgique